comalorale

une ortografe alternative du fransai

Archive for mai 2012

Bataye de Boroughbridge

leave a comment »

Sourse Wikipedia

Édouard II était un roi fèble é san talan, don le règne ai marqué pare plusieure défète é dé guères intestine. Plusieure baron finire pare se soulevé contre lui, sou la banière de Thomas Plantagenèt, conte de Lancastre. Lancastre, un cousin du roi Édouard, était oci le conte le plu riche du péi. Pare diverses iniciative resté sou le non d’ordonanse de 1311, Lancastre é sés alié avai tanté de limité l’otorité royale, mais a la fin dés ané 1310, Édouard avai repri an min le gouvernema. Mai la situacion se dégrada de nouvau avèque lé faveure éonté que le roi acordai ostansibleman a sé favori, Hugh Despanser é son père le conte de Winchester.

An 1319, le roi é le conte de Lancastre se querélère a la suite d’une campagne militère raté contre l’Écoce. L’ané suivante, Lancastre refusa de rejoindre une sécion du parleman convoqué pare le roi ; de son coté, Édouard optin du pape une dispanse de son serman relatife aus « Ordonanse ». Antretan, une querèle d’éritage avait éclaté dan lé Marche galoise : èle oposai lé Despansers, favori du roi, é sertin Lords dé Marche, don le conte Humfrey de Bauhun. Lancastre pri contacte avèque lé ségneure dé Marche é an 1321, ile raçambla deu foi lé baron, d’abore dan son chatau de Pontefract (an mars), puis a Sherburn (an juin). Ile s’y trouvai dé ségneure du Nore é dé Marche, insi que lé vaçau de Lancastre ; mai seu du Nore ne proposère pa gran-chause. La rébélion, avèque la menace de guère sivile, contrégni le roi a exilé le geune Despanser, mais ile devai le rapelé a la coure quelque semène plu tare.

Édouard prit alore l’iniciative é marcha vère le Nore. Lancastre raçambla une dernière foi lé baron a Doncaster an novambre, é fit alianse avèque Raubère Ier d’Écoce poure ranforsé sa précion sure le roi. An janvié 1322, Édouard paça la Severn, é optin la soumicion de plusieure ségneure dé Marche, tandi que Lancastre atandai paciveman. Alore le partisan le plu fidèle du conte, Raubère de Holland, paça au roi, é lorsque l’armé royale an vint a pacé la Trent, Lancastre du s’anfuire vère le nore. Le 16 marse Lancastre é son armé avait atin Boroughbridge sure l’Ure lorsqu’ile se trouvère face au troupe d’Andrew Harclay, un vétéran dé guère d’Écoce, qui avai ralié lé recru dé conté de Cumberland é de Westmorland.

Donque, lorsque Lancastre ariva a Boroughbridge, Harclay avai déja pri pocécion du pon franchiçan la rivière. Lé troupe rebèle ne contai san doute pa plu de 700 chevalié é ome d’arme, oposé au 4000 fantacin de l’armé royale. Lancastre écéya d’abore de parlemanté, mai Harclay était inexorable. Faute de pouvoire pacé la rivière a un autre androi, é conte tenu de l’arivé inéluctable de l’armé du roi venan du sude, lé rebèle dure se résoudre au comba, qui d’ayeure fu de courte duré é dépourvu de suspense.

Harclay avai déployé sés ome a l’ecstrémité nore du pon. Quelque continjan étai comi a la garde d’un gué voisin, don lé sourse d’époque ne spécifi pa clèreman l’amplaceman. Lé piquié étai déployé an formacion schiltron, une tactique aprise dé combatan écoçai, qui montra toute son éficacité contre la cavaleri. Lé rebèle se divisère an deu colone : la première, comandé pare Hereford é Rauger de Cliford, marcha vère le pon ; l’autre, comandé pare Lancastre, écéya de forsé le paçage du gué. Selon la descripsion doné pare la cronique de Brut, Hereford mouru ampalé pare un piquié caché sou le pon. Cliford fu lui auci blécé a more, é la première colone pri la fuite. Le core du conte de Lancastre ne fi guère mieu ; sa cavaleri fu décimé pare une volé de flèche avan mème d’avoire pu atindre le gué, é du se replié : ile s’agi la d’un dé premié sucsai (si se n’ai pa le premié sucsai) de l’arque lon anglai face a la cavaleri ; sète tactique jouera un raule éçancièle dan lé future sucsai militère anglai Outre-Manche.

Lancastre négocia une trève avèque le conte de Harclay, é se retira an vile. Dan la nui, une bone parti de sé partisan désertère. Le landemin, le shérife de York avai ralié Harclay avèque l’armé du Sude. Le conte de Lancastre, anserclé é écrasé numériqueman, se randi a Harclay.

Written by marqueemoon

4 mai 2012 at 13:26

Publié dans Notice